Mariachi Jalisco

Le mariachi est un symbole de la culture mexicaine et il n’est pas de fêtes, de festivités ou de célébrations sans lui.

Il n’y a pas de mariage sans mariachis et sans mariachis il n’y a pas non plus de baptêmes ni d’enterrements. 

La musique mexicaine possède une renommée qui s’est étendue bien au-delà de ses frontières et les Mariachis se sont transformés en ambassadeurs folkloriques qui transportent leur art et leur culture à travers le monde.

Il existe un incroyable engouement pour cette musique dans des pays comme la Colombie, le Pérou ou le Vénézuela particulièrement. Aujourd'hui popularisée dans toute l'amérique latine, elle comporte une immense diversitée de styles musicaux, principalement el huapango, la ranchera, el bolero, el corrido...

5

spectacle en déambulation de 6 musiciens vétus de somptueux costumes traditionnels(Charros) et deux danseuses mexicaines

Originaires de la région de Cocula (Jalisco) , ces derniers ont incorporé très vite le violon et la guitare dans leurs propres groupes musicaux et ont démontré du talent non seulement pour reproduire et transformer la musique mais aussi pour copier les instruments et donner naissance à de nouveaux instruments à cordes semblables et à usage local, comme la vihuela ou le guitarrón.

Comme les tortillas de maïs ou les pyramides de Teotihuacan, ils constituent l’âme de la culture mexicaine et imprègnent donc l’histoire, les rituels et les coutumes.

Le vêtement du mariachi est un mélange qui combine les vêtements des contremaîtres des haciendas avec ceux des élégants propriétaires terriens qui étaient, entre autres, de merveilleux cavaliers, connus au Mexique sous le nom de charros. Pour couronner cet ensemble, on a l’incontournable chapeau de paille qui coiffe ce personnage, sorte de vacher ou de cow-boy dans l’imaginaire mexicain.

Les films mexicains des années quarante et cinquante ont joué un rôle déterminant dans la diffusion de l’image du mariachi. Les acteurs de cinéma qui désiraient faire une brillante carrière devaient inévitablement être des chanteurs de musique ranchera (musique populaire mexicaine) et chanter accompagnés d’un groupe de mariachis. Des acteurs comme Pedro Infante ou Jorge Negrete ont fait carrière grâce à leurs dons de chanteurs et de cavaliers.

L’écrivain chilien Hernán Rivera Letelier explique dans une interview que l’expansion de la musique mexicaine en Amérique latine était due au fait que le Mexique avait été le premier pays à développer une industrie cinématographique sur le continent.

le groupe "Mariachi Jalisco" a lui aussi eu quelques rôles au cinéma notament dans le film de "Les émotifs anonymes" de Jean-Pierre Améris et "Sur quel pied danser" de Paul Calori et Kostia Testut .

emotif anonymesur quel pied danser  

Fidèle à la tradition le groupe "Mariachi Jalisco" entonnera les traditionnels hymnes mexicains "Cielito Lindo", "Mexico Lindo Y Querido", "Son de la Negra"... les succès de José Alfredo Jiménez, Chavela Vargas, Pedro Infante, Jorge Negrete, Javier Solis, Vincente Fernandez... ainsi que les standards de toute l'amérique latine.
email : Cette adresse courriel est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

jaliscoretour     

 

concertlive

Mail icon

LOGO   Copie

haut de page

REDcapsao